Accueil Gallerie Merveilles géologiques Tour du Diable ou Bear Lodge Butte

Tour du Diable ou Bear Lodge Butte

Devil's Tower, également connue sous le nom de Bear Lodge Butte, est une caractéristique géologique unique située dans la région des Black Hills, dans le nord-est du Wyoming, aux États-Unis. La tour s'élève à 1,267 XNUMX pieds au-dessus de la rivière Belle Fourche et constitue un site sacré pour de nombreuses tribus amérindiennes de la région, notamment les peuples Lakota, Cheyenne et Arapaho.

La tour a été documentée pour la première fois par des explorateurs européens en 1833, lorsqu'un groupe dirigé par le naturaliste et explorateur américain William Clark (de la renommée de Lewis et Clark) a noté sa présence dans leurs journaux. Elle a été nommée "Tour du Diable" en 1875 par le colonel Richard Irving Dodge, qui a mené une étude géologique de la région, bien que le nom ne semble pas avoir de signification spirituelle ou culturelle pour les tribus amérindiennes qui vénèrent depuis longtemps le site.

Aujourd'hui, la tour du diable est une destination populaire pour les grimpeurs, les randonneurs et les touristes, attirant des centaines de milliers de visiteurs chaque année. La tour a également été désignée comme le premier monument national des États-Unis en 1906, en reconnaissance de son importance géologique et culturelle unique.

Formation de la tour du diable

La tour du diable a été formée par un processus connu sous le nom d'intrusion de magma. Il y a environ 50 millions d'années, une masse de roche en fusion (magma) a été forcée vers le haut depuis les profondeurs de la croûte terrestre, mais n'a jamais atteint la surface. Au lieu de cela, il s'est refroidi et solidifié sous la surface de la Terre, formant une grande intrusion ignée connue sous le nom de laccolithe.

Pendant des millions d'années, la couche sus-jacente roches sédimentaires ont été lentement érodés par les forces du vent, de l’eau et de la glace, exposant le magma durci. Le magma qui a formé la Tour du Diable est constitué d'un type de roche ignée connue sous le nom de phonolite porphyre, qui se caractérise par son motif de joints en colonnes unique. Les colonnes sont de forme hexagonale et peuvent atteindre jusqu'à six pieds de diamètre.

Les colonnes de Devil's Tower se sont formées lorsque le magma s'est refroidi et s'est contracté, provoquant la fracture de la roche selon un motif hexagonal. Ces fractures ont créé de profondes fissures verticales, qui ont permis à la couche sédimentaire sus-jacente roches s'éroder plus rapidement que le porphyre phonolite plus dur. Au fil du temps, cette érosion a exposé les colonnes, créant la forme de tour distinctive que nous voyons aujourd'hui.

Alors que les détails exacts de la formation de la tour du diable sont encore débattus parmi les géologues, la théorie de l'intrusion de magma est largement acceptée comme l'explication la plus probable de la géologie unique de la tour.

Théories sur la formation de la tour

Plusieurs théories ont été proposées pour expliquer comment la Tour du Diable s'est formée. Une théorie est que la tour est le résultat d'une activité volcanique, mais cette théorie a été largement écartée car il n'y a aucune preuve de cendres volcaniques ou d'autres matériaux associés aux éruptions volcaniques dans la région.

Une autre théorie est que la tour est le reste d'un bouchon volcanique, qui est une chambre magmatique solidifiée qui alimentait autrefois un volcan. Cependant, cette théorie a également été largement écartée car la roche qui compose la Tour du Diable n'est pas d'origine volcanique.

La théorie la plus largement acceptée est que la Tour du Diable a été formée par l'intrusion de magma, comme décrit dans la section précédente. Cette théorie est étayée par le modèle unique de joints colonnaires de la roche, caractéristique des intrusions ignées.

Une autre théorie est que la Tour du Diable a été formée par l'érosion d'un terrain beaucoup plus grand. montagne gamme qui existait autrefois dans la région. Selon cette théorie, la tour est le vestige d’une formation rocheuse plus dure et plus résistante à l’érosion qui a été laissée debout après l’érosion des roches plus tendres environnantes.

Alors que le mécanisme exact par lequel Devil's Tower a été formé est encore débattu parmi les géologues, la théorie de l'intrusion de magma est actuellement l'explication la plus largement acceptée.

Détails sur la géologie et les formations rocheuses de la tour

Devil's Tower est une formation rocheuse impressionnante qui s'élève à 1,267 mètres au-dessus du paysage environnant dans le nord-est du Wyoming, aux États-Unis. La tour est faite d'un type de roche ignée connue sous le nom de porphyre phonolite, qui est une roche volcanique à grain fin qui contient de gros cristaux de feldspath.

La roche de Devil's Tower se distingue par son modèle unique de joints colonnaires, qui est le résultat du refroidissement lent et de la solidification du magma qui s'est introduit dans les roches sédimentaires environnantes. Lorsque le magma s'est refroidi, il s'est contracté et s'est fissuré selon un motif hexagonal, créant les formes colonnaires distinctives qui composent la tour.

Les colonnes de la tour du diable sont généralement à six côtés et varient en taille de quelques pouces à plusieurs pieds de diamètre. Les colonnes sont verticales ou légèrement inclinées et se tiennent côte à côte, créant une série de rainures ou de canaux qui courent verticalement vers le haut de la tour.

En plus des colonnes, la tour du diable présente également un certain nombre d'autres caractéristiques géologiques intéressantes, notamment des fissures, des fractures et d'autres types de joints. Ces caractéristiques ont été étudiées par les géologues pendant de nombreuses années afin de mieux comprendre l'histoire géologique complexe de la tour et du paysage environnant.

Dans l'ensemble, la géologie et les formations rocheuses de la Tour du Diable sont fascinantes et uniques, et suscitent l'intérêt des scientifiques et des visiteurs depuis de nombreuses années.

Devil's Tower National Monument dans le Wyoming sous le ciel nuageux tôt le matin avec la forêt au premier plan

Le processus d'intrusion de magma

La formation de la tour du diable a commencé il y a des millions d'années, lorsque du magma en fusion a commencé à remonter des profondeurs de la croûte terrestre. Lorsque le magma s'est approché de la surface, il a rencontré des couches de Roche sédimentaire et d'autres types de roches sus-jacentes.

La pression du magma a provoqué la fracture et la fissuration des roches sus-jacentes, créant une série de voies ou de conduits qui ont permis au magma de se déplacer vers le haut. Finalement, le magma s'est introduit dans ces voies et a commencé à les remplir, créant une série de petites chambres et de poches dans la roche environnante.

Au fur et à mesure que le magma continuait à se refroidir et à se solidifier, il a commencé à se contracter et à se fissurer, créant le modèle de joint en colonne unique qui caractérise Devil's Tower. Ce processus est connu sous le nom de joint en colonne ou en colonne basalte formation, et est relativement rare dans la nature.

Au fil du temps, l'érosion et érosion exposé la tour à la surface, révélant sa structure colonnaire distinctive au monde. Aujourd'hui, la Tour du Diable témoigne de la puissance et de la beauté des processus géologiques de la Terre et continue d'inspirer l'admiration et l'émerveillement à tous ceux qui la voient.

L'importance de la Tour du Diable en géologie

Devil's Tower est une formation géologique importante pour plusieurs raisons. Tout d'abord, il fournit un exemple unique de jointure colonnaire, un processus qui se produit lors du refroidissement du magma qui se contracte et se fissure, formant des colonnes hexagonales. Les colonnes de Devil's Tower sont particulièrement bien formées et sont un exemple remarquable de ce type de processus géologique.

Deuxièmement, la tour donne un aperçu de l'histoire géologique de la région. Les couches rocheuses qui composent Devil's Tower font partie des montagnes Bear Lodge, qui ont été formées par l'intrusion de roches ignées dans les couches de roches sédimentaires. Ce processus fournit des preuves des processus géologiques qui ont façonné la région pendant des millions d'années.

Enfin, la Tour du Diable est un important site d'étude et de recherche scientifique. La tour et ses environs abritent une flore et une faune diversifiées, dont plusieurs espèces rares et menacées. Les scientifiques utilisent le site pour étudier la géologie, la biologie, l'écologie et d'autres domaines de recherche, contribuant ainsi à élargir notre compréhension du monde naturel.

Dans l'ensemble, la tour du diable est un repère géologique important qui donne un aperçu de l'histoire de la terre et des processus géologiques en cours, et sert de source d'inspiration et d'émerveillement pour tous ceux qui la visitent.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Importance culturelle et histoire de la tour du diable

Devil's Tower revêt une grande importance culturelle et historique pour plusieurs tribus amérindiennes, notamment les Lakota, les Cheyenne et les Kiowa. Ils ont leurs propres légendes et histoires uniques sur la tour, qui se transmettent depuis des générations.

Pour les Lakota, la Tour du Diable est connue sous le nom de Mato Tipila, qui se traduit par "Bear Lodge". Selon leur légende, sept sœurs ont été chassées par un ours géant et ont grimpé au sommet d'un rocher. L'ours a tenté de les atteindre mais n'a pas pu escalader les parois abruptes du rocher. Les sœurs ont prié le Grand Esprit, qui a fait monter le rocher dans le ciel, formant la Tour du Diable. L'ours a continué à griffer les flancs du rocher, créant les colonnes qui sont visibles aujourd'hui.

De même, les Cheyenne racontent l'histoire d'un groupe de filles poursuivies par un ours. Ils ont prié le Grand Esprit, qui a fait lever le rocher et les a sauvés. L'ours, incapable de les atteindre, a laissé des marques de griffes sur les côtés de la tour.

La tribu Kiowa a également sa propre légende de la tour du diable, qui raconte l'histoire d'un groupe de jeunes filles qui ont été sauvées d'un ours géant en grimpant au sommet d'un grand rocher. L'ours a essayé de grimper après eux mais n'a pas pu les atteindre, et le rocher a continué à s'élever dans le ciel, formant la Tour du Diable.

Ces légendes et histoires ont été une partie importante du patrimoine culturel de ces tribus et sont encore partagées et célébrées aujourd'hui. En 1906, la tour du diable a été désignée premier monument national des États-Unis par le président Theodore Roosevelt, reconnaissant son importance culturelle et géologique.

Bref historique de l'exploration et du tourisme à Devil's Tower

La tour du diable est une destination populaire pour les touristes et les explorateurs depuis la fin des années 1800. La première ascension enregistrée de Devil's Tower remonte à 1893, lorsqu'un groupe d'éleveurs locaux et un photographe ont grimpé au sommet de la tour à l'aide de piquets en bois et de cordes.

Au cours des années suivantes, de plus en plus de visiteurs ont commencé à venir à la Tour du Diable et, en 1906, elle a été désignée comme le premier monument national des États-Unis par le président Theodore Roosevelt. Cette désignation a contribué à populariser davantage le site et, dans les années 1920, une route avait été construite jusqu'à la base de la tour pour accueillir les touristes.

Tout au long du 20e siècle, la Tour du Diable a continué d'attirer des visiteurs du monde entier et est devenue un lieu de prédilection pour les grimpeurs. En 1937, la première voie d'escalade officielle a été établie, et aujourd'hui, il existe plusieurs voies d'escalade établies sur la tour.

Ces dernières années, le National Park Service a fait des efforts pour gérer le nombre croissant de visiteurs à Devil's Tower, notamment en mettant en place un système de réservation pour les permis d'escalade et en limitant le nombre d'alpinistes sur la tour à un moment donné.

Malgré ces efforts de gestion, la Tour du Diable reste une destination populaire pour les touristes et les grimpeurs, et elle continue d'être reconnue comme un point de repère naturel et culturel unique et important.

Résumé des points clés et des points à retenir sur la géologie et l'importance culturelle de la tour du diable

Devil's Tower est une formation géologique unique située dans le nord-est du Wyoming, aux États-Unis, et est largement reconnue comme un site culturel et spirituel pour plusieurs tribus amérindiennes.

La tour est composée de roche ignée, en particulier de porphyre phonolite, et a été formée par le processus d'intrusion de magma, où le magma a été forcé dans les couches rocheuses existantes, puis refroidi et solidifié.

L'apparence inhabituelle et l'importance culturelle de la tour en ont fait une destination touristique populaire pendant plus d'un siècle, et elle a été désignée comme le premier monument national des États-Unis en 1906. Elle continue d'être une destination populaire pour les grimpeurs et les touristes du monde entier. monde.

L'importance culturelle de Devil's Tower pour les tribus amérindiennes souligne l'importance de reconnaître et de respecter l'importance culturelle et spirituelle des sites naturels et de travailler à les protéger et à les préserver pour les générations futures.