Amphibole est une institution cruciale d'inosilicate généralement de couleur foncée minéraux, formant des cristaux en forme de prisme ou d'aiguille, composés de tétraèdres SiO4 à double chaîne, reliés aux sommets et contenant normalement des ions de fonte et/ou du magnésium dans leurs systèmes. Les amphiboles peuvent être vertes, noires, incolores, blanches, jaunes, bleues ou brunes. L'association minéralogique internationale classe actuellement les amphiboles comme un supergroupe minéral, au sein duquel peuvent se trouver des entreprises et plusieurs sous-groupes.

Les minéraux du groupe des amphiboles cristallisent dans les systèmes orthorhombiques, monocliniques et tricliniques, mais les cristaux des différentes espèces sont très similaires à bien des égards. Chimiquement, ils forment un groupe parallèle au pyroxène groupe, étant des silicates avec du calcium, du magnésium et du fer ferreux comme bases importantes, et également avec manganèse et les alcalis. Les amphiboles contiennent cependant de l'hydroxyle. Certaines molécules présentes dans certaines variétés contiennent aluminium et du fer ferrique. Les amphiboles et les pyroxènes se ressemblent beaucoup et se distinguent par leur clivage. L'angle de clivage prismatique des amphiboles est d'environ 56° et 124°, tandis que l'angle de clivage du pyroxène est d'environ 87° et 93°.

Origine et occurrence des amphiboles

Présentant une large gamme de substitutions cationiques possibles, les amphiboles cristallisent à la fois dans les milieux ignés et roches métamorphiques avec une large gamme de compositions chimiques en vrac. En raison de leur relative instabilité aux produits chimiques érosion à la surface de la Terre, les amphiboles ne constituent qu'un constituant mineur dans la plupart des roches sédimentaires.

Types d'amphiboles

Groupe amphibole

  • Anthophyllite – (Mg,Fe)7Si8O22(OH)2
  • Série Cummingtonite
  • Cummingtonite – Fe2Mg5Si8O22(OH)2
  • Grunérite – Fe7Si8O22(OH)2

Trémolite Series

  • Trémolite – Ca2Mg5Si8O22(OH)2
  • Actinolite – Ca2(Mg,Fe)5Si8O22(OH)2
  • Hornblende – (Ca,Na)2–3(Mg,Fe,Al)5Si6(Al,Si)2O22(OH)2

Groupe des amphiboles sodiques

  • Glaucophane – Na2Mg3Al2Si8O22(OH)2
  • Riebeckite (amiante) – Na2FeII3FeIII2Si8O22(OH)2
  • Arfvedsonite – Na3(Fe,Mg)4FeSi8O22(OH)2

Propriétés physiques de la hornblende

Classification chimiqueSilicate
CouleurHabituellement noir, vert foncé, brun foncé
TraînéeBlanc, incolore - (cassant, laisse souvent des débris de clivage au lieu d'une traînée)
LustreVitreux
DiaphanéitéTranslucide à presque opaque
DécolletéDeux directions se croisant à 124 et 56 degrés
Dureté de MohsEntre 5 et 6
densité2.9 à 3.5 (varie selon la composition)
Propriétés diagnostiquesClivage, couleur, port allongé
Composition chimique(Ca, Na)2-3(Mg, Fe, Al)5(Al, Si)8O22(OH, F)2
Système cristallinMonoclinique
UtilisationsTrès peu d'utilisation industrielle

Propriétés physiques du Glaucophane

Couleur Gris à bleu lavande.
Traînée Gris pâle à gris bleuté.
Lustre Vitreux
Décolleté Bon sur [110] et sur [001]
Diaphanéité Translucide
Dureté de Mohs 5 – 6 sur l'échelle de Mohs
Propriétés diagnostiques Se distingue des autres amphiboles par sa couleur bleue distincte dans l'échantillon manuel. Le pléochroïsme bleu en section mince/montage en grains se distingue des autres amphiboles. Glaucophane a une longueur lente, une longueur riebeckite rapide. Le plus sombre lorsque l'axe C est parallèle à la direction de vibration du polariseur inférieur (bleu tourmaline est le plus sombre avec l'axe c perpendiculaire à la direction de vibration du polariseur). Il n'y a pas de gémellité dans la glaucophane. Glaucophane a également une extinction parallèle lorsqu'elle est observée sous des polaires croisées.
Système cristallin Monoclinique
Fracture Cassant – conchoïdal
Densité 3 – 3.15

Propriétés optiques de la hornblende

Photomicrographie en lame mince de hornblende
Biens immobiliers
Valeur
Laits en poudre(Ca, Na)2-3(Mg, Fe+2,Fé+3,Al)5Si6(Si, Al)2O22(OH)2
Système cristallinMonoclinique, inosilicate, 2/m
Habitude de cristalPeut être cylindrique ou fibreux ; grain grossier à fin.
Décolleté{110} parfait – intersection à 56 et 124 degrés. Aussi séparations sur {100} et {001}.
Couleur/PléochroïsmePléochroïque dans diverses nuances de vert et de brun. Dans PPL, une fine section de Hornblende varie du jaune-vert au brun foncé. Les variétés vertes ont généralement X = vert jaune clair, Y = vert ou gris-vert et Z = vert foncé. Les variétés brunâtres ont X=jaune verdâtre/brun, Y=jaunâtre à brun rougeâtre et Z=gris à brun foncé.
Signe optiqueBiaxial (-)
2V52-85°
Orientation optiqueOui=b
Z^c
Indices de réfraction
Alpha =
bêta =
gamma =
delta =
1.614-1.675
1.618-1.691
1.633-1.701
0.019-0.026
Biréfringence maximale2e à 4e ordre avec les couleurs d'interférence les plus élevées dans la section mince du premier ordre supérieur ou du deuxième ordre inférieur.
ÉlongationCristal prismatique qui peut être, mais pas nécessairement, allongé. Les cristaux sont souvent hexagonaux.
ExtinctionSymétrique aux clivages
Dispersionn/a
CaractéristiqueClivages à 56 et 124 degrés qui forment un diamant noir forme en coupe transversale. La hornblende est facilement confondue avec biotite. Les facteurs distinctifs sont l'absence d'extinction des oiseaux et les deux clivages distincts. Le jumelage simple est relativement courant. Le port cristallin et le clivage distinguent la hornblende des pyroxènes de couleur foncée.

Propriétés optiques du Glaucophane

Glaucophane au microscope
Couleur / Pléochroïsme Bleu lavande, bleu, bleu foncé, gris ou noir. Pléochroïsme distinct : X = incolore, bleu pâle, jaune ; Y= bleu lavande, vert bleuâtre ; Z= bleu, bleu verdâtre, violet
Extinction optique  
2V: Mesuré : 10° à 80°, Calculé : 62° à 84°
Valeurs IR : nα = 1.606 – 1.637 nβ = 1.615 – 1.650 nγ = 1.627 – 1.655
Signe optique Biaxial (-)
Biréfringence δ = 0.021
Soulagement Modérés
Dispersion: STRONG

Utilisations des amphiboles

La hornblende minérale n'a que peu d'utilisations. Son utilisation principale pourrait être comme spécimen minéral. Cependant, la hornblende est le minéral le plus abondant dans une roche connue sous le nom de amphibolite qui a un grand nombre d'utilisations. Il est submergé et utilisé pour la construction de routes à deux voies et comme ballast de chemin de fer. Il est réduit pour être utilisé comme pierre de taille. Les meilleures pièces sont coupées, polies et vendues sous le nom de "granit noir" pour être utilisées comme construction, carreaux de sol, comptoirs et autres utilisations architecturales.

Distribution

Très répandue, mais de nombreuses références de localité manquent d'analyses chimiques qualifiantes. Quelques localités historiques pour le matériel bien cristallisé comprennent:

  • À Monte Somma et Vésuve, Campanie, Italie.
  • De Pargas, Finlande. À KragerÄo, Arendal et autour du Langesundsfjord, Norvège.
  • Dans le États-Unis, from Franklin and Sterling Hill, Ogdensburg, Sussex Co., New Jersey; from Edwards, Pierrepont, and Gouverneur, St. Lawrence Co., New York.
  • De Bancroft, Pakenham et Eganville,
  • Ontario, Canada.
  • De Broken Hill, Nouvelle-Galles du Sud, Australie.

Bibliographie

  • Dana, JD (1864). Manuel de minéralogie… Wiley.
  • Smith.edu. (2019). Géosciences | Collège Smith. [en ligne] Disponible sur : https://www.smith.edu/academics/geosciences [Consulté le 15 mars 2019].