Oreiller Lave

La lave en oreiller est un type de lave basaltique qui se forme sous l’eau, généralement dans l’océan. Il tire son nom des formes caractéristiques en forme d'oreiller que prend la lave lorsqu'elle refroidit et se solidifie rapidement dans l'eau froide. Ce processus est connu sous le nom de « oreiller ».

Lorsque de la lave basaltique en fusion éclate d’un évent volcanique sous-marin, elle rencontre l’eau froide, provoquant un refroidissement et une solidification rapides de la surface externe de la coulée de lave. À mesure que de la lave émerge, la croûte solidifiée se fracture et de la lave supplémentaire s'échappe par ces ouvertures, formant des structures arrondies ou en forme de tube ressemblant à des oreillers. Ces structures en forme d'oreiller mesurent généralement 1 à 2 mètres (3 à 6 pieds) de diamètre, mais leur taille peut varier en fonction de facteurs tels que la composition de la lave et les conditions de l'éruption.

Les formations de lave en oreillers se trouvent généralement le long des crêtes médio-océaniques, qui sont sous l'eau. montagne zones où les plaques tectoniques s'écartent. Ils se produisent également dans les arcs volcaniques sous-marins et dans d’autres contextes volcaniques sous-marins. La présence de lave en coussins est souvent utilisée comme preuve d’une activité volcanique sous-marine passée ou présente.

L'étude de la lave en oreillers peut fournir des informations précieuses sur l'histoire géologique d'une région, la nature des éruptions volcaniques sous-marines et les interactions entre l'activité volcanique et l'environnement océanique. Les scientifiques utilisent diverses techniques, notamment des véhicules télécommandés (ROV) et des submersibles, pour explorer et collecter des échantillons de ces formations géologiques uniques.

Contexte géologique

Oreiller lave

Pour comprendre le contexte géologique de la lave en coussins, il est crucial d'approfondir des concepts tels que la tectonique des plaques, les dorsales médio-océaniques et le volcanisme sous-marin.

1. Tectonique des plaques :

  • La lithosphère terrestre est divisée en plusieurs plaques rigides, appelées plaques tectoniques, qui flottent sur l'asthénosphère semi-fluide située en dessous d'elles.
  • Ces plaques sont en mouvement constant, entraînées par des processus tels que la convection du manteau et la chaleur générée par la désintégration radioactive.
  • Les interactions aux limites des plaques donnent lieu à diverses phénomènes géologiques, dont tremblements de terre, l'activité volcanique et la formation d'une nouvelle croûte.

2. dorsales médio-océaniques :

  • Les dorsales médio-océaniques sont de longues chaînes de montagnes qui longent le fond océanique et marquent les limites entre les plaques tectoniques.
  • Ces crêtes sont formées par la remontée du magma du manteau, créant une nouvelle croûte océanique à mesure que les plaques s'écartent.
  • Lorsque le magma atteint le fond marin, il se solidifie et contribue à la croissance de la crête.

3. Volcanisme sous-marin :

  • Le volcanisme sous-marin fait référence à l'activité volcanique qui se produit sous la surface de l'océan.
  • Il est étroitement lié aux dorsales médio-océaniques, où le magma s'élève du manteau et éclate au fond de la mer.
  • L’interaction entre le magma et l’eau de mer lors des éruptions volcaniques sous-marines présente des caractéristiques uniques, telles que le refroidissement et la solidification rapides de la lave.

4. Formation de lave en oreiller :

  • La lave en oreiller se forme lorsque la lave basaltique éclate sous l’eau sur les crêtes médio-océaniques ou dans d’autres contextes volcaniques sous-marins.
  • L’eau de mer froide provoque un refroidissement rapide de la couche externe de la coulée de lave, formant une croûte solide.
  • À mesure que de la lave émerge, elle traverse la croûte solidifiée, créant des structures en forme de coussin.
  • Ce processus est une caractéristique des éruptions volcaniques sous-marines et est révélateur de l’activité géologique associée aux dorsales médio-océaniques.

En résumé, les coussins de lave fournissent un enregistrement tangible de l’activité volcanique sous-marine, en particulier dans le contexte des dorsales médio-océaniques où les plaques tectoniques divergent. L'étude des coussins de lave contribue à notre compréhension des processus géologiques dynamiques de la Terre, de la tectonique des plaques et de la formation d'une nouvelle croûte océanique.

Caractéristiques de la lave en oreiller

Oreiller lave

La lave en oreiller présente plusieurs caractéristiques distinctives en raison de sa formation dans des environnements volcaniques sous-marins. Ces caractéristiques aident les géologues à identifier et à étudier l’histoire géologique et les conditions entourant l’éruption. Voici quelques caractéristiques clés de la lave en oreiller :

  1. Formes en forme d'oreiller :
    • Comme son nom l’indique, la caractéristique la plus importante de la lave en oreiller est sa morphologie arrondie en forme d’oreiller. La lave éclate sous l’eau et, lorsqu’elle entre en contact avec l’eau froide environnante, elle se refroidit rapidement, se solidifie et forme ces formes caractéristiques.
  2. Structures arrondies ou tubulaires :
    • Les structures de lave en oreillers peuvent prendre diverses formes, notamment des masses arrondies ressemblant à des oreillers empilés ou des formes allongées en forme de tube. La morphologie spécifique dépend de facteurs tels que le taux d'éruption, la composition de la lave et la géométrie du site de l'éruption.
  3. Croûte vitreuse :
    • La couche externe de lave en coussins a souvent une croûte vitreuse ou finement cristalline. Cet aspect vitreux résulte du refroidissement rapide de la lave au contact de l’eau de mer froide.
  4. Surfaces fracturées :
    • Les structures de lave en oreiller sont généralement caractérisées par une série de fractures ou de fissures sur leurs surfaces. Ces fractures résultent de l’extrusion continue de lave alors qu’elle traverse la couche externe solidifiée.
  5. Empilage des oreillers :
    • Dans certains cas, la lave en oreillers se forme en empilement, ressemblant à une pile d’oreillers. Cet empilement se produit lorsque de nouveaux oreillers sont successivement extrudés et s'accumulent les uns sur les autres.
  6. Hydrothermale Altération:
    • Les formations de lave en oreiller peuvent subir une altération hydrothermale, où des fluides chauds circulent à travers le roches, conduisant à des changements minéralogiques. Cette altération est souvent visible sous forme de changements de couleur ou de développement de pigments secondaires. minéraux.
  7. Association avec les dorsales médio-océaniques :
    • La lave en oreillers est généralement associée aux dorsales médio-océaniques, où les plaques tectoniques divergent et où une nouvelle croûte océanique se forme. La présence de lave en coussins est un indicateur clé de l’activité volcanique sous-marine passée ou présente dans ces régions.
  8. Importance géologique :
    • La lave en oreiller fournit un enregistrement géologique des éruptions volcaniques sous-marines et de la formation de la croûte océanique. L’étude de ces formations aide les scientifiques à comprendre la dynamique des dorsales médio-océaniques, la tectonique des plaques et les interactions entre le magma et l’eau de mer.

Ces caractéristiques font de la lave en coussins une caractéristique distinctive et importante pour les géologues qui étudient les environnements volcaniques sous-marins et les processus géologiques associés à la tectonique des plaques.

Mécanisme de formation

Oreiller lave
La lave en oreiller se forme lorsque la lave basaltique s’extrude sous l’eau. Oreillers de lave arrondis entourés de matière pyroclastique brunâtre près de Laugarvatn, en Islande.

La formation de lave en coussins est étroitement liée aux conditions spécifiques des éruptions volcaniques sous-marines. Le processus implique des éruptions sous-marines, un refroidissement rapide dans l’eau et le développement de croûtes vitreuses. Explorons le mécanisme de formation plus en détail :

  1. Éruptions sous-marines :
    • La lave en oreillers se forme lors des éruptions volcaniques qui ont lieu sous la surface de l’océan. Cela se produit généralement au niveau des dorsales médio-océaniques, où les plaques tectoniques s'écartent, permettant au magma de s'élever du manteau.
  2. Refroidissement rapide dans l'eau :
    • Lorsque la lave basaltique en fusion émerge d’un évent volcanique sous-marin, elle rencontre l’eau de mer froide.
    • L’eau environnante refroidit rapidement la couche externe de la lave, la faisant se solidifier rapidement. Ce refroidissement rapide est un facteur critique dans la formation des formes caractéristiques en forme d’oreiller.
  3. Formes en forme d'oreiller :
    • La couche externe de la lave se solidifie en une croûte et, à mesure que la lave continue d'éclater, elle perce cette croûte solidifiée.
    • Le processus consistant à percer la croûte et à extruder davantage de lave crée des structures distinctives arrondies ou en forme de tube, ressemblant à des oreillers empilés.
  4. Croûte vitreuse :
    • Le refroidissement rapide de la lave au niveau de la zone de rencontre avec l'eau entraîne la formation d'une croûte vitreuse ou finement cristalline sur la surface extérieure des coussins.
    • Cette croûte vitreuse est une conséquence de la transition rapide de la lave en fusion à la roche solide, empêchant le développement de gros cristaux.
  5. Fractures et empilement d’oreillers :
    • L'extrusion continue de la lave entraîne le développement de fractures ou de fissures à la surface des oreillers.
    • Les éruptions successives et l'accumulation de nouveaux oreillers les uns sur les autres contribuent à l'empilement des structures de lave en oreillers.
  6. Altération hydrothermale :
    • Au fil du temps, les formations de lave en coussins peuvent subir une altération hydrothermale. Des fluides chauds, souvent associés à l'activité volcanique, circulent à travers les roches, entraînant des changements dans minéralogie et le développement de minéraux secondaires.

La formation de lave en oreiller est un processus dynamique qui reflète l’interaction entre la lave en fusion et l’environnement sous-marin environnant. Il fournit des informations précieuses sur les processus géologiques associés à l’activité volcanique sous-marine, en particulier dans des régions telles que les dorsales médio-océaniques, où les plaques tectoniques s’écartent activement. L’étude des formations de lave en oreiller aide les scientifiques à reconstituer l’histoire des éruptions volcaniques sous-marines et la création d’une nouvelle croûte océanique.

Importance et signification

Oreiller lave

L’étude de la lave en coussins et de ses caractéristiques géologiques associées revêt une importance significative dans divers aspects des sciences de la Terre. Voici quelques principales raisons pour lesquelles la lave en oreiller est considérée comme importante et significative :

  1. Indication de l'activité volcanique sous-marine :
    • La lave en oreiller sert d’indicateur clair de l’activité volcanique sous-marine passée ou présente. La présence de ces formations distinctives est souvent utilisée par les scientifiques pour identifier les régions où des éruptions sous-marines se sont produites.
  2. Aperçu des processus de la dorsale médio-océanique :
    • La lave en oreillers est généralement associée aux crêtes médio-océaniques, qui sont des caractéristiques cruciales de la tectonique des plaques. L’étude de la lave en coussins aide les chercheurs à comprendre les processus impliqués dans la formation d’une nouvelle croûte océanique au niveau des dorsales médio-océaniques.
  3. Registre géologique de l’histoire de la Terre :
    • Les formations de lave en oreiller fournissent un enregistrement géologique des événements volcaniques passés. En examinant ces formations, les scientifiques peuvent reconstituer l'histoire de l'activité volcanique dans des régions spécifiques et mieux comprendre l'évolution géologique de la Terre.
  4. Comprendre les interactions magma-eau :
    • La formation de lave en oreiller implique le refroidissement rapide de la lave en fusion lorsqu’elle entre en contact avec l’eau de mer. Ce processus constitue un laboratoire naturel pour étudier les interactions entre le magma et l’eau, contribuant ainsi à notre compréhension des processus volcaniques dans les environnements sous-marins.
  5. Systèmes hydrothermaux et ressources minérales :
    • Les formations de lave en oreiller peuvent subir une altération hydrothermale, créant des environnements uniques pour la formation de gisements minéraux. Ces systèmes hydrothermaux associés aux laves en coussins peuvent être d’importantes sources de minéraux précieux et héberger des écosystèmes adaptés aux conditions extrêmes.
  6. Dynamique des plaques tectoniques :
    • Les occurrences de lave en oreiller sont étroitement liées à la dynamique des plaques tectoniques, car elles se trouvent généralement dans les régions où les plaques tectoniques s'écartent. L'étude des laves en coussins contribue à notre compréhension des limites des plaques et des mouvements des plaques tectoniques.
  7. Aperçu des premières conditions terrestres :
    • Certains scientifiques étudient d’anciennes formations de lave en oreiller pour mieux comprendre les conditions sur Terre au début de son histoire. L’examen de ces roches peut fournir des indices sur la composition des premiers océans et de l’atmosphère.
  8. Exploration scientifique et éducation :
    • Les formations de lave en oreiller attirent souvent l’intérêt scientifique et l’exploration à l’aide de véhicules télécommandés (ROV) et de submersibles. Les données recueillies lors de ces explorations contribuent à nos connaissances scientifiques et sont précieuses à des fins pédagogiques.

En résumé, les coussins de lave jouent un rôle crucial dans l’avancement de notre compréhension de la géologie de la Terre, des processus tectoniques et de l’interaction entre l’activité volcanique et l’environnement marin. Les informations recueillies grâce à l'étude des coussins de lave contribuent à des connaissances scientifiques plus larges et ont des implications pratiques pour l'exploration des ressources et la surveillance de l'environnement.

Distribution

Oreiller lave
Lave en oreiller avec de la boue pâle calcaire entre les oreillers. Chaque oreiller présente des couches externes vitreuses foncées, rapidement refroidies, entourant des vaisseaux vasculaires gris. basalte. Notez les formes déformées de certains oreillers, montrant qu'ils étaient mous en s'entassant sur le fond marin. Nouvelle-Zélande, Cap Wanbrow.

La lave en oreillers se trouve dans divers environnements volcaniques sous-marins, principalement associés aux crêtes médio-océaniques et aux arcs volcaniques sous-marins. La répartition des coussins de lave est étroitement liée aux régions où les plaques tectoniques interagissent, en particulier dans les zones d'expansion et de subduction des fonds marins. Voici quelques régions clés où l’on trouve couramment de la lave en oreiller :

  1. Dorsales médio-océaniques :
    • La lave en oreillers est répandue le long des crêtes médio-océaniques, qui sont de longues chaînes de montagnes sous-marines formées par la divergence des plaques tectoniques. À mesure qu'une nouvelle croûte océanique se crée sur ces crêtes, les formations de lave en coussins sont un trait caractéristique de l'activité volcanique associée à l'expansion des fonds marins.
  2. Arcs volcaniques sous-marins :
    • La lave en oreillers peut également être trouvée dans les arcs volcaniques sous-marins, qui sont des chaînes courbes de roches sous-marines. volcans. Ces arcs se produisent souvent dans les zones de subduction, où une plaque tectonique est poussée sous une autre. L'activité volcanique associée à ces arcs peut conduire à la formation de laves en coussins.
  3. Bassins arrière-arc :
    • Dans certains cas, des laves en coussins sont observées dans les bassins d’arrière-arc, qui sont des régions situées derrière des arcs volcaniques où des forces tectoniques d’extension sont en jeu. Ces bassins peuvent accueillir une activité volcanique sous-marine, contribuant à la formation de lave en oreillers.
  4. Zones de faille :
    • Les zones de rift, où les plaques tectoniques se séparent, peuvent également présenter des formations de lave en coussins. Ces zones sont caractérisées par une activité volcanique alors que le magma monte pour combler le vide créé par les plaques divergentes.
  5. Plateaux océaniques :
    • La lave en oreillers peut être trouvée en association avec des plateaux océaniques, qui sont de vastes zones de croûte océanique élevée. La formation de laves en coussins sur ces plateaux est souvent liée à des éruptions volcaniques sous-marines.
  6. Bassins océaniques :
    • La lave en oreillers peut se produire dans divers bassins océaniques où l'activité volcanique a lieu le long des crêtes médio-océaniques ou d'autres caractéristiques volcaniques sous-marines.
  7. Domaines d’exploration scientifique :
    • La lave en oreillers est souvent une cible pour l’exploration scientifique utilisant des véhicules télécommandés (ROV) et des submersibles. Les chercheurs recherchent activement ces formations pour étudier les processus volcaniques sous-marins et mieux comprendre la géologie de la Terre.

Il est important de noter que même si la lave en coussins est une caractéristique commune dans ces environnements, sa distribution n'est pas uniforme et divers facteurs tels que le type de magma, la profondeur de l'eau et les paramètres tectoniques régionaux peuvent influencer les caractéristiques spécifiques des formations de lave en coussins dans différents Emplacements. Les scientifiques utilisent la présence de lave en coussins comme indicateur clé de l’activité volcanique sous-marine passée ou présente et utilisent ces formations pour découvrir l’histoire géologique de régions spécifiques.

Comparaison avec d'autres types de lave

La lave en oreiller n’est qu’un parmi plusieurs types de lave, chacun ayant des caractéristiques distinctes façonnées par différentes conditions d’éruption et environnements de refroidissement. Voici une comparaison entre la lave en oreiller et d’autres types de lave courants :

  1. Oreiller de lave :
    • Formation: Se forme sous l'eau lors d'éruptions volcaniques sous-marines, en particulier sur les crêtes médio-océaniques.
    • Forme: Structures arrondies ou en forme de tube ressemblant à des oreillers empilés.
    • Climatisation Un refroidissement rapide au contact de l'eau de mer froide crée une croûte vitreuse sur la surface extérieure.
    • Environnement: Associé aux crêtes médio-océaniques, aux arcs volcaniques sous-marins et à d'autres contextes volcaniques sous-marins.
  2. Aa Lave :
    • Formation: Il éclate généralement sur terre et présente une texture rugueuse et en blocs.
    • Forme: Blocs et clinkers déchiquetés et angulaires en raison d'un refroidissement lent et d'une viscosité accrue.
    • Climatisation Refroidissement plus lent sur terre, permettant à la lave de se solidifier avec une surface rugueuse.
    • Environnement: Commun dans le continent et le bouclier volcan éruptions.
  3. Lave Pahoehoe :
    • Formation: On le trouve couramment dans les coulées de lave basaltique, souvent lors des éruptions de volcans boucliers.
    • Forme: Surface lisse, semblable à une corde ou filante en raison de la nature plus fluide de la lave.
    • Climatisation Relativement rapide mais plus lisse que la lave, formant une croûte continue et ondulée.
    • Environnement: Associé aux volcans boucliers et à d'autres éruptions effusives.
  4. Bloquer la lave :
    • Formation: Résulte de l’éruption de lave très visqueuse avec une forte teneur en gaz.
    • Forme: Blocs massifs et anguleux de lave solidifiée.
    • Climatisation Refroidissement lent en raison de la viscosité élevée, conduisant à la formation de gros blocs déchiquetés.
    • Environnement: Commun dans les éruptions volcaniques explosives, en particulier les stratovolcans.
  5. Lave rhyolitique :
    • Composition: Contient une forte proportion de silice, ce qui la rend plus visqueuse.
    • Forme: Varie de bloc à filant, en fonction des conditions d'éruption.
    • Climatisation Refroidissement plus lent en raison d'une viscosité plus élevée et peut former une variété de textures de surface.
    • Environnement: Trouvé dans les éruptions explosives et les événements formant une caldeira.
  6. Lave andésitique :
    • Composition: Intermédiaire en teneur en silice, avec des propriétés entre les laves basaltiques et rhyolitiques.
    • Forme: Peut présenter les caractéristiques des laves aa et pahoehoe.
    • Climatisation Modérément visqueux, conduisant à des textures de surface variables.
    • Environnement: Commun dans les volcans de la zone de subduction et les arcs volcaniques associés.

Chaque type de lave fournit des indices sur les conditions de l’éruption volcanique, la composition du magma et le contexte géologique spécifique. En étudiant différents types de lave, les scientifiques peuvent mieux comprendre l'intérieur de la Terre, les processus tectoniques et l'histoire de l'activité volcanique dans des régions spécifiques.

Conclusion

En conclusion, la lave en oreiller est un type unique de lave avec des caractéristiques distinctives formées par des éruptions volcaniques sous-marines. Rappelons ses principales caractéristiques et soulignons son importance géologique et scientifique :

Caractéristiques de la lave en oreiller :

  1. Formes en forme d'oreiller : Structures arrondies ou en forme de tube ressemblant à des oreillers empilés.
  2. Structures arrondies ou tubulaires : Peut prendre diverses formes, notamment des masses arrondies ou des tubes allongés.
  3. Croûte vitreuse : La couche externe présente une croûte vitreuse ou finement cristalline en raison du refroidissement rapide dans l'eau.
  4. Surfaces fracturées : Présence de fractures ou de fissures à la surface causées par l'extrusion de lave en cours.
  5. Empilage des oreillers : Les éruptions successives conduisent à l’empilement de structures de lave en oreillers.
  6. Altération hydrothermale : Peut subir une altération hydrothermale au fil du temps, entraînant des changements de couleur et de minéralogie.

Importance géologique et scientifique :

  1. Indicateur d'activité volcanique sous-marine : La lave en oreillers sert d’indicateur clair de l’activité volcanique sous-marine passée ou présente, en particulier au niveau des dorsales médio-océaniques.
  2. Aperçu des processus de la dorsale médio-océanique : L'étude des coussins de lave contribue à la compréhension des processus impliqués dans la formation d'une nouvelle croûte océanique au niveau des dorsales médio-océaniques.
  3. Dossier géologique : Fournit un enregistrement géologique des événements volcaniques passés, aidant à la reconstruction de l'histoire géologique de la Terre.
  4. Interactions magma-eau : Offre un laboratoire naturel pour étudier les interactions entre le magma et l’eau, contribuant à la connaissance des processus volcaniques sous-marins.
  5. Systèmes hydrothermaux et ressources minérales : La lave en oreiller peut héberger des systèmes hydrothermaux avec des minéraux Cautions, contribuant à l’exploration des ressources.
  6. Dynamique des plaques tectoniques : Lié à la dynamique des plaques tectoniques, notamment dans les régions où les plaques divergent.
  7. Aperçu des premières conditions terrestres : L’étude d’anciennes formations de lave en oreillers peut fournir un aperçu des conditions sur Terre au cours de son histoire ancienne.
  8. Exploration scientifique et éducation : Attire l'exploration scientifique à l'aide de véhicules télécommandés (ROV) et de submersibles, contribuant ainsi à la connaissance et à l'éducation scientifiques.

La formation et la distribution de la lave en coussins ouvrent une fenêtre sur les processus dynamiques qui façonnent la croûte terrestre, ce qui en fait un sujet précieux pour la recherche et l'exploration géologiques. Ses caractéristiques uniques et les environnements dans lesquels on le trouve contribuent à notre compréhension plus large de l’histoire géologique de la Terre et des forces qui façonnent notre planète.