Le marbre est un granuleux Roche métamorphique, il est dérivé de calcaire or dolomite et Il consiste en une masse de grains imbriqués de calcite ou la dolomie minérale. Forme de celui-ci lorsque le calcaire enfoui profondément dans les couches plus anciennes de la croûte terrestre est soumis à la chaleur et à la pression des couches épaisses de sédiments sus-jacents. Il peut également se former à la suite d'un métamorphisme de contact à proximité d'intrusions ignées. Les impuretés dans le calcaire peuvent recristalliser pendant le métamorphisme, entraînant des impuretés minérales dans le marbre, le plus souvent graphite, pyrite, quartz, petitet une fonte oxydes. En quantité suffisante, ceux-ci peuvent affecter la texture et la couleur du marbre.

Taj Mahal, Inde Le Taj Mahal est construit en Makrana, un marbre blanc qui change de teinte selon l'angle de la lumière.

Origine du nom: Le mot « marbre » dérive du grec ancien mármaros, « roche cristalline, pierre brillante »

Propriétés physiques du marbre

  • Couleur : Blanc, rose
  • Dérivé: Calcaire, dolomite
  • Taille d'un grain - grain moyen; peut voir des cristaux de calcite imbriqués à l'œil nu.
  • Dureté - dur, bien que le minéral composant soit mou (la calcite est de 3 sur l'échelle de dureté de Moh)
  • Structure: Massif
  • Réservation de groupe: Roches métamorphiques
  • Texture: Granoblastique, granuleux.
  • Formation: Métamorphique régional ou de contact
  • Réaction acide: Étant composé de carbonate de calcium, le marbre réagira au contact de nombreux acides, neutralisant l'acide. C'est l'un des matériaux de neutralisation des acides les plus efficaces. Il est souvent broyé et utilisé pour la neutralisation des acides dans les cours d'eau, les lacs et les sols.
  • Dureté: Étant composé de calcite, le marbre a une dureté de trois sur l'échelle de dureté de Mohs. En conséquence, il est facile à sculpter, ce qui le rend utile pour la production de sculptures et d'objets ornementaux. La translucidité du marbre le rend particulièrement attrayant pour de nombreux types de sculptures.
  • Capacité à accepter un polonais: Après avoir été poncé avec des abrasifs de plus en plus fins, il peut être poli à un lustre élevé. Cela permet de couper, de polir et d'utiliser des pièces de marbre attrayantes comme carreaux de sol, panneaux architecturaux, pierres de parement, appuis de fenêtre, marches d'escalier, colonnes et de nombreuses autres pièces de pierre décorative.
  • Majeurs minéraux de Marbre : Calcite
  • Minéraux accessoires du Marbre : Diopside, trémolite, actinolite, dolomie

Origine du marbre

Le marbre est un type de roche métamorphique composée de minéraux carbonatés recristallisés, généralement de la calcite ou de la dolomite. Les origines physiques du marbre remontent à une combinaison de chaleur, de pression et d'activité chimique qui transforme les sédiments ou roches ignées dans ce type de roche distinctif.

Le marbre se forme à partir de la roche existante lorsqu'il est soumis à une chaleur et à une pression intenses pendant de longues périodes. Ce processus, connu sous le nom de métamorphisme, provoque la recristallisation de la roche d'origine et sa réorientation vers de nouvelles formations minérales. Dans le cas du marbre, la roche d'origine est généralement du calcaire ou de la dolomie, qui sont tous deux composés principalement de carbonate de calcium.

Lorsque le calcaire ou la dolomite est soumis à des températures et des pressions élevées, il subit une transformation chimique et minéralogique. Les minéraux et les textures d'origine sont détruits et de nouveaux cristaux de calcite ou de dolomite poussent à leur place. Ce processus de recristallisation donne la texture granuleuse caractéristique et la structure cristalline du marbre.

La chaleur et la pression nécessaires à la formation du marbre se produisent généralement au plus profond de la croûte terrestre, à des profondeurs de plusieurs kilomètres. Les conditions exactes nécessaires à la formation du marbre peuvent varier en fonction du contexte géologique spécifique, comme la profondeur et la durée de l'enfouissement, le type de roche et le degré de déformation.

Le marbre peut être trouvé dans divers contextes géologiques, notamment montagne gammes, faute zones et bassins sédimentaires. Certaines des carrières de marbre les plus célèbres au monde se trouvent en Italie, en Grèce et en Turquie, où la pierre est appréciée pour sa beauté et sa durabilité depuis des siècles. Aujourd'hui, le marbre est utilisé dans un large éventail d'applications, de la sculpture et de l'architecture à la décoration intérieure et à la joaillerie.

Composition chimique

La composition chimique du marbre est principalement constituée de carbonate de calcium (CaCO3), qui constitue généralement plus de 90 % de la roche. D'autres minéraux peuvent également être présents en plus petites quantités, selon le type spécifique de marbre et son histoire géologique.

En plus du carbonate de calcium, le marbre peut contenir de petites quantités d'autres minéraux, tels que le quartz, le mica, feldspath, et des oxydes de fer. Ces minéraux peuvent donner au marbre ses couleurs et ses motifs caractéristiques, qui peuvent varier considérablement en fonction de l'environnement géologique dans lequel il s'est formé.

La pureté du carbonate de calcium dans le marbre est l'un des facteurs clés qui détermine sa qualité et son adéquation à différentes applications. Le marbre de qualité supérieure a généralement un pourcentage plus élevé de carbonate de calcium, ce qui donne une roche plus dense et plus homogène avec moins d'impuretés visibles.

La composition chimique du marbre peut également être influencée par des facteurs tels que la température, la pression et la présence d'autres minéraux et fluides lors de sa formation. Par exemple, le marbre qui se forme en présence de fluides riches en magnésium peut contenir du carbonate de magnésium (MgCO3) en plus du carbonate de calcium.

Dans l'ensemble, la composition chimique du marbre joue un rôle essentiel dans la détermination de ses propriétés physiques et esthétiques, notamment sa dureté, sa durabilité, sa couleur et sa texture. Cela en a fait un matériau prisé pour un large éventail d'applications, de la sculpture et de l'architecture à la décoration d'intérieur et à la joaillerie.

Les différents types de marbre et leurs caractéristiques

Le marbre est une pierre naturelle qui se décline en plusieurs types différents, chacun avec ses propres caractéristiques et son apparence. Voici quelques-uns des types de marbre les plus courants et leurs principales caractéristiques :

  1. Marbre de Carrare : C'est l'un des types de marbre les plus populaires et les plus connus, connu pour sa couleur blanche ou bleu-gris et son grain fin et uniforme. Le marbre de Carrare est extrait en Italie et est couramment utilisé pour la sculpture et les façades de bâtiments.
  2. Marbre Calacatta : Le marbre Calacatta est un type de marbre haut de gamme qui est connu pour son veinage distinctif et sa couleur blanche brillante. Il est souvent utilisé pour des projets architecturaux haut de gamme et des intérieurs de luxe.
  3. Marbre Emperador : Ce type de marbre se caractérise par sa riche couleur brune chaude et son veinage distinctif. Il est souvent utilisé pour les revêtements de sol, les comptoirs et les contours de cheminée.
  4. Marbre Crema Marfil : Ce type de marbre est connu pour sa couleur beige crémeuse et son grain relativement uniforme. C'est un choix populaire pour les revêtements de sol et les comptoirs.
  5. Marbre Statuario : Le marbre Statuario est apprécié pour sa couleur blanche brillante et ses veines audacieuses et dramatiques. Il est souvent utilisé pour les projets de sculpture et de design d'intérieur haut de gamme.
  6. Marbre Nero Marquina : Il s'agit d'un type de marbre rare qui se caractérise par sa couleur noire profonde et son veinage blanc brillant. Il est souvent utilisé pour les accents et les éléments décoratifs dans la décoration intérieure.

En plus de ces types de marbre communément reconnus, il existe de nombreuses autres variétés dont la couleur, la texture et les veines peuvent varier. Le type de marbre le mieux adapté à une application particulière dépendra de facteurs tels que la durabilité, les préférences esthétiques et le budget. Il est important de travailler avec un fournisseur ou un installateur compétent pour sélectionner le bon type de marbre pour votre projet.

Processus de formation

La formation du marbre commence par le dépôt de sédiments riches en carbonate de calcium sur le fond de l'océan. Au fil du temps, ces sédiments peuvent être enfouis et soumis à des niveaux croissants de chaleur et de pression, les obligeant à subir un processus appelé métamorphisme.

Au cours du métamorphisme, le roches sédimentaires sont chauffés et comprimés, ce qui leur fait subir une série de changements physiques et chimiques. Comme le roches sont soumis à une chaleur et une pression croissantes, les minéraux qu'ils contiennent commencent à se recristalliser, formant de nouvelles structures et textures minérales. Dans le cas du marbre, le minéral primaire qui se forme est le carbonate de calcium, qui se recristallise en grains imbriqués qui donnent à la roche sa texture et son apparence caractéristiques.

Les conditions exactes nécessaires à la formation du marbre peuvent varier en fonction du contexte géologique spécifique, comme la profondeur et la durée de l'enfouissement, le type de Roche sédimentaire, et le degré de déformation. En général, le marbre se forme sous des températures et des pressions élevées que l'on trouve profondément dans la croûte terrestre, généralement à des profondeurs de plusieurs kilomètres.

Le marbre peut également se former par le métamorphisme d'autres types de roches, comme le calcaire ou la dolomite. Lorsque ces roches sont soumises à la chaleur et à la pression, elles peuvent subir des modifications chimiques et minéralogiques qui les transforment en marbre. La nature exacte de ces changements dépend de divers facteurs, dont la composition originale de la roche, les conditions de température et de pression et la présence d'autres minéraux et fluides.

Dans l'ensemble, la formation du marbre est un processus complexe qui implique une combinaison de facteurs géologiques et de changements physiques et chimiques. La roche résultante est appréciée pour sa beauté, sa durabilité et sa polyvalence, et a été utilisée pour un large éventail d'applications tout au long de l'histoire humaine.

Au début, le métamorphisme du calcaire et 1200-1,500 bar et entre 125-180 degrés Celsius à distance l'exposition à haute pression et température du marbre là-bas.

Le métamorphisme du calcaire est requis par du marbre, du fer supplémentaire et du graphite (en plus petite quantité). Au fur et à mesure que le métamorphisme progresse, les cristaux se développent et la calcite imbriquée Les changements de couleurs sont le résultat de la durée de la fonction d'impureté et de la métamorphose

https://qph.fs.quoracdn.net/main-qimg-c5d7c39130bf906ca5278bdbdfad8c21-c
Frontière convergente

Où il se trouve

Le marbre se trouve dans de nombreuses régions du monde, notamment en Europe, en Asie, en Afrique et en Amérique du Nord. Certaines des carrières de marbre les plus célèbres et les plus productives sont situées en Italie, en Grèce, en Turquie, en Espagne, en Chine et aux États-Unis.

L'Italie est connue pour produire certains des marbres de la plus haute qualité au monde, en particulier de la région de Carrare en Toscane. Le marbre de Carrare est utilisé depuis des siècles pour tout, de la sculpture à l'architecture en passant par la décoration intérieure.

La Grèce est un autre grand producteur de marbre, avec des Cautions situés dans des régions telles que la Thessalie, la Macédoine et le Péloponnèse. Les anciens Grecs étaient connus pour leur utilisation intensive du marbre dans la sculpture et l'architecture, et le marbre grec reste très prisé aujourd'hui.

La Turquie est également un important producteur de marbre, avec une riche tradition d'extraction et de traitement du marbre qui remonte à des milliers d'années. Le marbre turc est connu pour sa qualité, sa variété et ses motifs et couleurs uniques.

Aux États-Unis, le marbre se trouve dans plusieurs États, dont le Vermont, le Colorado et la Géorgie. Le marbre du Vermont, en particulier, est connu pour sa haute qualité et a été utilisé dans de nombreux bâtiments et monuments emblématiques, notamment la Cour suprême des États-Unis et le Lincoln Memorial.

Dans l'ensemble, l'emplacement et la qualité des gisements de marbre peuvent varier considérablement en fonction de facteurs géologiques tels que le type de roche, l'âge et la profondeur du gisement, ainsi que la présence d'autres minéraux et impuretés. Les carrières et les installations de traitement sont souvent situées près de la source du marbre, mais le produit fini peut être transporté et utilisé dans de nombreuses régions du monde.

Utilise des zones de marbre

Le marbre est une pierre naturelle polyvalente et belle qui est utilisée depuis des siècles dans une grande variété d'applications. Voici quelques-unes des utilisations et des domaines les plus courants où le marbre est utilisé :

  1. Bâtiment et architecture : Le marbre est un choix populaire pour les façades de bâtiments, les murs intérieurs, les sols et les éléments décoratifs tels que les colonnes, les arcs et les moulures. Il a été utilisé pendant des siècles dans certains des bâtiments les plus emblématiques du monde, notamment le Taj Mahal en Inde, le Parthénon en Grèce et le Lincoln Memorial aux États-Unis.
  2. Sculpture : Le grain fin du marbre et sa capacité à retenir les détails en font un matériau idéal pour la sculpture. De nombreuses sculptures parmi les plus célèbres au monde, telles que le David de Michel-Ange et la Vénus de Milo, sont en marbre.
  3. Comptoirs et dessus de table : Le marbre est un choix populaire pour les comptoirs de cuisine et de salle de bain, ainsi que pour les tables de salle à manger et les tables basses. Il est durable, résistant à la chaleur et facile à nettoyer, et est disponible dans une large gamme de couleurs et de motifs.
  4. Sol : Le sol en marbre est un choix luxueux et élégant pour les applications résidentielles et commerciales. Il est durable, facile à entretenir et peut ajouter de la valeur à une propriété.
  5. Aménagement paysager : Le marbre peut être utilisé pour l'aménagement paysager et l'aménagement extérieur, comme les murs de soutènement, les allées et les sculptures de jardin.
  6. Art et artisanat : Le marbre peut être utilisé dans une variété de projets d'art et d'artisanat, tels que la mosaïque, la fabrication de bijoux et la sculpture.

Dans l'ensemble, la beauté, la durabilité et la polyvalence uniques du marbre en font un matériau prisé pour un large éventail d'applications. Ses utilisations ne sont limitées que par l'imagination et la créativité des designers, architectes et artisans.

Résumé des points clés de Marble

  • Le marbre est une pierre naturelle issue du métamorphisme de roches calcaires ou dolomitiques.
  • Il est principalement composé de carbonate de calcium et possède une structure cristalline qui lui confère une apparence et une durabilité distinctives.
  • Il existe de nombreux types de marbre, chacun avec ses propres caractéristiques uniques basées sur des facteurs tels que la couleur, les veines et la teneur en minéraux.
  • Le marbre est un matériau populaire pour la construction et l'architecture, la sculpture, les comptoirs et les dessus de table, les revêtements de sol, l'aménagement paysager, l'art et l'artisanat.
  • Sa beauté, sa durabilité et sa polyvalence en font un matériau prisé pour un large éventail d'applications.
  • Il est généralement de couleur blanche mais peut être de différentes couleurs.
  • Il est utilisé dans la sculpture et le revêtement de sol depuis l'Antiquité.
  • Taj Mahal en Inde est entièrement en marbre.
  • Il se présente généralement sous forme de calcaire ou de dolomite.
  • Cristaux de calcite et de dolomite et aragonite sont les principaux composants du marbre.
  • La contamination est la couleur du marbre.
  • On le trouve généralement entre autres roches métamorphiques tel que gneiss et les micaschistes.

Bibliographie