Métamorphique Cautions sont un type de gisement minéral qui se forme à la suite du métamorphisme, qui est le processus par lequel roches sont modifiés en raison des changements de température, de pression et de l'environnement chimique. Au cours du métamorphisme, les roches préexistantes subissent un processus de recristallisation et de nouvelles minéraux peuvent se développer en réponse aux changements de leur environnement. Les gisements métamorphiques peuvent contenir une large gamme de minéraux, y compris des métaux précieux et de base, et peuvent se trouver dans une variété de types de roches, tels que les schistes, les gneiss et les marbres.

skarn Caution

L'importance économique des gisements métamorphiques peut varier considérablement, en fonction des minéraux spécifiques qu'ils contiennent et des conditions géologiques qui ont conduit à leur formation. Quelques exemples de gisements métamorphiques économiquement importants comprennent les gisements de plomb-zinc dans le Tri-State Mining District aux États-Unis, les gisements de cuivre-or de la mine Olympic Dam en Australie et le platine gisements d'éléments de groupe du complexe igné de Bushveld en Afrique du Sud.

L'exploration des gisements métamorphiques peut impliquer une gamme de techniques, telles que la cartographie géologique, les levés géophysiques et les analyses géochimiques. Étant donné que les dépôts métamorphiques sont souvent associés à des types de roches et à des structures géologiques particulières, telles que défauts et de plis, la connaissance de la géologie régionale et de l'histoire tectonique peut être cruciale pour identifier des cibles potentielles. De plus, comprendre les changements minéralogiques et chimiques qui se produisent au cours du métamorphisme peut aider à identifier les types de minéraux qui peuvent être présents dans les gisements métamorphiques.

Comme pour tout type d'activité minière, il peut y avoir des problèmes environnementaux associés au développement et à l'exploitation de gisements métamorphiques. Par exemple, l'extraction et le traitement des minéraux peuvent entraîner la génération de déchets et le rejet de produits chimiques potentiellement nocifs dans l'environnement. Cependant, avec une planification et une gestion appropriées, il est possible de minimiser l'impact environnemental de l'exploitation minière et de s'assurer que tout effet négatif est atténué autant que possible.

Types de dépôts métamorphiques

Les gisements métamorphiques peuvent être classés en deux types : (1) ceux formés par le métamorphisme de gisements minéraux, et (2) celles formées par le métamorphisme de roches préexistantes qui ne contiennent que de faibles niveaux de minéralisation.

Le premier type comprend les gisements minéraux métamorphisés tels que les gisements de plomb-zinc, qui peuvent être transformés en gneiss ou en schistes riches en plomb-zinc par métamorphisme régional. Le deuxième type comprend métamorphosé roches sédimentaires tels que marbre, quartziteet une ardoise, qui peut être minéralisé au cours du processus métamorphique.

Il existe également certains types de dépôts métamorphiques qui sont propres à des types spécifiques de métamorphisme, tels que dépôts de skarn qui se forment lors du métamorphisme de contact, et certains types de fonte gisements d'oxyde-cuivre-or qui se forment lors du métamorphisme hydrothermal.

Processus de formation et minéralogie

Les dépôts métamorphiques se forment lorsque des roches préexistantes sont soumises à des températures et des pressions élevées, entraînant la recristallisation des minéraux et la formation de nouveaux minéraux. Il existe plusieurs types de gisements métamorphiques, notamment :

  1. Dépôts de skarn : ils se forment lorsque les roches carbonatées sont soumises à la chaleur et à la pression d'une intrusion ignée adjacente, entraînant le remplacement des minéraux d'origine par de nouveaux minéraux, tels que grenat, wollastoniteet une diopside.
  2. Dépôts de marbre : Ils se forment lorsque calcaire or dolomite est soumis à la chaleur et à la pression, ce qui entraîne la recristallisation des minéraux d'origine en gros cristaux imbriqués de calcite ou dolomitique.
  3. Gisements de quartzite : Ils sont formés à partir de grès qui a été soumis à une chaleur et une pression intenses, entraînant la recristallisation des minéraux d'origine en grains imbriqués de quartz.
  4. Graphite dépôts : ils se forment lorsque des matériaux carbonés, tels que charbon, est soumis à des températures et des pressions élevées, conduisant à la formation de graphite.
  5. Schiste gisements : ils sont formés à partir de schiste or argile qui a été soumis à la chaleur et à la pression, entraînant la recristallisation des minéraux d'origine en gros minéraux plats et lamellaires, tels que petit et de chlore.

La minéralogie La composition des dépôts métamorphiques varie en fonction de la composition de la roche d'origine, de l'intensité de la chaleur et de la pression, ainsi que de la présence de fluides au cours du processus métamorphique. Les minéraux courants trouvés dans les gisements métamorphiques comprennent le quartz, feldspath, mica, grenat et divers types de roches métamorphiques tels que gneiss, schiste et marbre.

Importance économique et utilisations

Les dépôts métamorphiques peuvent avoir une importance économique, notamment sous la forme de gisements de minerai. Les minéraux de ces gisements peuvent être concentrés par des processus métamorphiques tels que la recristallisation, le métasomatisme et la déformation. Cependant, les gisements métamorphiques sont généralement moins importants économiquement que les gisements magmatiques ou gisements hydrothermaux.

Certains types de dépôts métamorphiques, tels que certains types de marbre, sont utilisés comme matériaux de construction et pierres décoratives. Certains types de roches métamorphiques peuvent également être utilisés comme minéraux industriels, tels que talc, qui est utilisé dans une variété de produits, y compris la céramique, la peinture et les plastiques. Les dépôts métamorphiques peuvent également être des sources de pierres précieuses, telles que certains types de corindon (ex. rubis et saphirs) et certains types de grenat.

Techniques d'exploration

Les techniques d'exploration des gisements métamorphiques peuvent varier en fonction du type de gisement, de son emplacement et d'autres facteurs. Certaines des techniques d'exploration qui peuvent être utilisées pour identifier et évaluer les gisements métamorphiques comprennent :

  1. Cartographie sur le terrain : Cela implique l'identification et la cartographie des affleurements et des structures géologiques sur le terrain. Les données recueillies lors de la cartographie sur le terrain peuvent être utilisées pour identifier et évaluer les zones potentielles de gisements minéraux.
  2. Échantillonnage géochimique : Cela implique la collecte et l'analyse d'échantillons de roche, de sol, d'eau ou de végétation pour déterminer la présence et la concentration de minéralisation. L'échantillonnage géochimique peut aider à identifier les zones potentielles pour une exploration plus approfondie.
  3. Levés géophysiques : Cela implique l'utilisation de divers méthodes géophysiques pour mesurer les propriétés physiques des roches et des minéraux dans le sous-sol. Les levés géophysiques peuvent aider à identifier les zones à fort potentiel de gisements minéraux.
  4. Télédétection : Cela implique l'utilisation d'images satellitaires ou aériennes pour identifier et cartographier les caractéristiques de surface qui peuvent indiquer la présence de minéralisation. La télédétection peut être utilisée pour identifier les zones potentielles d'exploration.
  5. Forage : Cela implique le forage de trous de forage pour collecter des données géologiques et des échantillons du sous-sol. Le forage est une technique importante pour évaluer la profondeur et l'étendue de la minéralisation dans une zone.
  6. Analyse pétrographique : Cela implique l'examen de sections minces d'échantillons de roche au microscope pour identifier la minéralogie, la texture et la structure de la roche. L'analyse pétrographique peut aider à identifier la présence de minéraux métamorphiques et le grade métamorphique des roches.
  7. Analyse structurelle : Cela implique l'examen des structures géologiques telles que les failles, les plis et les fractures pour comprendre l'historique de déformation des roches. L'analyse structurale peut aider à identifier les zones où la minéralisation peut avoir été concentrée en raison de la déformation.

Dans l'ensemble, une combinaison de ces techniques est souvent utilisée dans l'exploration et l'évaluation des gisements métamorphiques.

Problèmes environnementaux

Les problèmes environnementaux associés aux gisements métamorphiques sont similaires à ceux d'autres types de gisements minéraux et peuvent inclure la contamination du sol et de l'eau, ainsi que la destruction et la fragmentation de l'habitat. L'extraction et le traitement des minéraux des gisements métamorphiques peuvent conduire à la génération de déchets, tels que les résidus, qui peuvent contenir des substances dangereuses susceptibles de s'infiltrer dans le milieu environnant si elles ne sont pas gérées correctement. L'utilisation de machinerie lourde dans les opérations minières peut également entraîner une pollution sonore et des émissions de poussière, ce qui peut avoir un impact négatif sur la santé des travailleurs et des communautés avoisinantes.

De plus, l'exploration et le développement de gisements métamorphiques peuvent perturber les écosystèmes et les habitats locaux. Par exemple, la déforestation et d'autres changements d'affectation des terres associés à l'exploitation minière et à l'exploration peuvent entraîner la perte d'habitat pour les plantes et les animaux indigènes. Cela peut avoir des effets d'entraînement sur l'ensemble du réseau trophique, entraînant potentiellement un déclin de la biodiversité et de la santé des écosystèmes. Pour atténuer ces impacts, les sociétés minières peuvent être tenues d'entreprendre des évaluations d'impact environnemental et d'élaborer des plans pour atténuer et gérer les risques environnementaux potentiels associés à leurs opérations.

Bibliographie

  1. Guilbert, JM, & Park, Jr, CF (2007). La géologie des gisements de minerai. Presse Waveland.
  2. Evans, AM (1993). Géologie des minerais et minéraux industriels : une introduction. Wiley-Blackwell.
  3. Lowell, JD, & Guilbert, JM (1970). Zonage d'altération-minéralisation latérale et verticale dans les gisements de minerai de porphyre. Géologie économique, 65(4), 373-408.
  4. Singer, DA, Berger, VI et Moring, C.-B. (2005). Porphyre capuchons de cuivre dépôts du monde : base de données et modèles de teneur et de tonnage, 2004. US Geological Survey Open-File Report, 05-1060.
  5. Kesler, SE, et Wilkinson, BH (2019). Gisements minéraux hébergés dans des sédiments : un aperçu. Revues de géologie des minerais, 104, 260-279.
  6. Hedenquist, JW, Arribas Jr, A., & González-Urien, E. (2000). Exploration épithermale or dépôts. Reviews in Economic Geology, 13, 245-277.
  7. En ligneHofstra, AH (2014). kimberlite et de diamant noir géologie du district de Lundazi, Zambie. Revues de géologie des minerais, 57, 215-245.
  8. Simmons, SF (2005). Gisements aurifères de type Carlin au Nevada : caractéristiques géologiques critiques et modèles viables. Géologie économique, 100(8), 1233-1262.