La molybdénite est la source la plus importante de molybdène, un élément important dans les aciers à haute résistance. On pensait à l'origine que la molybdénite était conduire, et son nom est dérivé du mot grec pour le plomb, molybdos. Il a été reconnu comme un minéral distinct par le chimiste suédois Carl Scheele en 1778. La molybdénite est douce, opaque et gris bleuté. Il forme des cristaux hexagonaux tabulaires, des masses foliées, des écailles et des grains disséminés. Il peut aussi être massif ou écailleux. Les cristaux hexagonaux plats, flexibles et gras de la molybdénite peuvent être confondus avec graphite, bien que la molybdénite ait une densité beaucoup plus élevée, un éclat plus métallique et une teinte légèrement plus bleue. La molybdénite se trouve dans granit, pegmatite, et veines hydrothermales à haute température (1,065 575°F/XNUMX°C ou plus) avec d'autres minéraux fluorine, ferbérite, scheeliteet une topaze. On le trouve également dans les minerais de porphyre et au contact dépôts métamorphiques.

Nom: Mot dérivé du grec molybdos, plomb.

Ingrédients : MoS2 presque pur.

Polymorphisme et séries: Dimorphe avec jordisite ; les polytypes 2H1 et 3R sont connus.

Association: Chalcopyrite, autre capuchons de cuivre sulfures.

Propriétés chimiques, physiques et optiques de la molybdénite

La molybdénite est un minéral naturel composé de bisulfure de molybdène (MoS2). C'est une source importante de molybdène, un métal de transition ayant diverses applications industrielles. Voici quelques-uns des principaux éléments chimiques, physiques et propriétés optiques de molybdénite :

Propriétés chimiques:

  1. Formule chimique: MoS2
  2. Structure chimique: La molybdénite consiste en une structure de réseau hexagonal où chaque atome de molybdène est lié à deux soufre des atomes.

Propriétés physiques:

  1. Couleur: La molybdénite est généralement gris foncé ou métallique vis argent en couleur, mais il peut également apparaître comme un gris bleuâtre ou noir.
  2. Lustre: Il a un éclat métallique, ce qui signifie qu'il reflète la lumière comme un métal.
  3. Traînée: La traînée de molybdénite est noire.
  4. Dureté: La molybdénite a une dureté d'environ 1 à 1.5 sur l'échelle de Mohs. Cela en fait un minéral relativement mou.
  5. Densité: La densité de la molybdénite varie de 4.7 à 5.1 grammes par centimètre cube (g/cm³).
  6. Clivage: La molybdénite présente un clivage parfait dans une direction, ce qui signifie qu'elle peut être facilement divisée en feuilles minces et flexibles.
  7. Fraction: Sa fracture est inégale ou sous-conchoïdale, ce qui signifie qu'elle se brise avec des surfaces irrégulières et non lisses.
  8. Système cristallin: La molybdénite cristallise dans le système cristallin hexagonal.

Propriétés optiques:

  1. Transparence: La molybdénite est généralement opaque, ce qui signifie qu’elle ne laisse pas passer la lumière.
  2. Indice de réfraction: L'indice de réfraction de la molybdénite n'est généralement pas applicable car il est opaque.
  3. Biréfringence : La molybdénite n'est pas biréfringente, ce qui signifie qu'elle ne présente pas de double réfraction.
  4. Pléochroïsme : Il peut présenter un faible pléochroïsme, où sa couleur ou son intensité apparaît légèrement différente lorsqu'il est vu sous différents angles, mais cet effet est généralement minime.

La molybdénite est souvent associée à d'autres minéraux dans gisements de minerai et constitue une source importante de molybdène, utilisé dans la production d'acier, d'alliages et dans diverses applications industrielles. Ses propriétés physiques uniques, telles que son clivage et son pouvoir lubrifiant, le rendent également utile dans certaines applications spécialisées, notamment comme lubrifiant sec dans des environnements à haute température.

Occurrence et formation de molybdénite

La molybdénite, un minéral composé de bisulfure de molybdène (MoS2), est présente naturellement dans divers contextes géologiques. Sa formation est étroitement liée aux processus géologiques et aux conditions dans lesquelles elle cristallise. Voici un bref aperçu de l’occurrence et de la formation de molybdénite :

1. Occurrence géologique :

  • La molybdénite se trouve couramment en association avec d'autres minéraux de minerai dans une veine hydrothermale Cautions, qui sont des fractures ou des veines dans roches rempli de fluides riches en minéraux. Ces dépôts se produisent souvent dans des formations ignées et roches métamorphiques.
  • La molybdénite peut également être trouvée dans roches sédimentaires, mais ces occurrences sont moins fréquentes et résultent souvent du redéposition de matériaux contenant de la molybdénite transportés par l'eau.
  • Il est fréquemment associé à des minéraux tels que quartz, fluorine, pyriteet une tungstène minéraux.

2. Processus de formation :

  • La molybdénite se forme principalement par des processus hydrothermaux, qui impliquent la circulation de fluides chauds et riches en minéraux à travers les fissures et les fissures de la croûte terrestre. Ces fluides sont généralement associés à des intrusions ignées et à une activité volcanique.
  • La formation de molybdénite se produit généralement dans des conditions de température et de pression élevées.
  • Les étapes clés de la formation de molybdénite sont les suivantes : a. Le molybdène et le soufre proviennent des roches ou du magma environnants. b. Ces éléments se combinent pour former des cristaux de molybdénite. fluides hydrothermaux refroidir et réagir avec les roches hôtes. c. La molybdénite cristallise dans une structure de réseau hexagonal, où chaque atome de molybdène est lié à deux atomes de soufre. d. Le minéral peut former des cristaux bien définis ou se présenter sous forme de flocons disséminés dans la roche encaissante.

3. Environnements géologiques :

  • La molybdénite est généralement associée à des intrusions granitiques, qui peuvent être des sources de molybdène et de soufre. Ces intrusions se trouvent souvent dans les régions de formation de montagnes et aux limites des plaques tectoniques.
  • Cela peut également se produire dans skarn dépôts, qui se forment au contact entre les roches carbonatées et les roches intrusives roches ignées.
  • Les gisements de cuivre porphyrique contiennent fréquemment de la molybdénite comme sous-produit minéral, car le molybdène accompagne souvent le cuivre dans ces gisements.

L'importance économique de la molybdénite est en grande partie due à sa présence dans ces gisements hydrothermaux, où elle peut être extraite et traitée pour obtenir du molybdène. Le molybdène a de nombreuses applications industrielles, notamment dans la production d'acier et d'alliages, comme catalyseur dans les processus chimiques et comme oligo-élément essentiel dans l'alimentation végétale et animale. Comprendre les processus géologiques qui conduisent à la formation de molybdénite est crucial pour localiser et exploiter des gisements économiquement viables.

Domaines d'application et d'utilisation de la molybdénite

La molybdénite, principalement composée de bisulfure de molybdène (MoS2), est un minéral précieux ayant une large gamme d'applications dans diverses industries. Le molybdène, l'élément clé de la molybdénite, présente des propriétés uniques qui le rendent essentiel dans plusieurs applications et domaines d'utilisation importants :

1. Production d’alliages :

  • Le molybdène est utilisé pour produire divers alliages à haute résistance. Lorsqu'il est ajouté à l'acier et à d'autres métaux, il améliore leurs propriétés mécaniques, telles que la solidité, la dureté et la résistance à la corrosion et aux températures élevées.
  • Les alliages courants comprennent l'acier au molybdène (acier rapide), qui est utilisé pour les outils de coupe et dans les industries automobile et aérospatiale.

2. Production d’acier inoxydable :

  • Le molybdène est un élément d'alliage crucial dans la production d'acier inoxydable. Il améliore la résistance à la corrosion de l'acier inoxydable, notamment dans les environnements agressifs, tels que ceux contenant des acides ou des chlorures.
  • L’acier inoxydable est largement utilisé dans les industries de la construction, de l’agroalimentaire, de la chimie et de l’aérospatiale.

3. Applications électroniques et électriques :

  • Le molybdène et le disiliciure de molybdène (MoSi2) sont utilisés dans la production d'éléments chauffants, de filaments et de contacts électriques en raison de leurs points de fusion et de leur conductivité électrique élevés.
  • Le molybdène est également utilisé comme matériau de contact arrière dans les cellules solaires à couches minces.

4. Lubrifiants :

  • Le bisulfure de molybdène possède des propriétés lubrifiantes exceptionnelles, même à haute température et sous pression extrême. Il est utilisé comme lubrifiant solide dans diverses applications, notamment dans les équipements automobiles et industriels.

5. Catalyseurs :

  • Les composés du molybdène, tels que le trioxyde de molybdène (MoO3), sont utilisés comme catalyseurs dans les réactions chimiques, telles que le raffinage du pétrole et la production de produits chimiques et de polymères.

6. Aéronautique et Défense :

  • Le molybdène est utilisé dans les applications aérospatiales en raison de sa résistance et de sa solidité aux températures élevées. Il est utilisé dans les composants d’avions, les moteurs de fusée et les systèmes de missiles.

7. Industrie énergétique :

  • Le molybdène est utilisé dans la production d'équipements pour le secteur de l'énergie, notamment des composants des centrales nucléaires et des raffineries de pétrole.

8. Verre et céramique :

  • Le molybdène est utilisé comme électrodes dans la production de verre et de céramique spécialisés, tels que les joints verre-métal et les céramiques isolantes.

9. Métallurgie :

  • Le molybdène est utilisé comme matériau réfractaire dans des applications métallurgiques, telles que la production de fonte et les métaux non ferreux. Il peut résister à des températures élevées et à des conditions difficiles.

10. Applications environnementales : – Le molybdène est utilisé dans les pots catalytiques pour réduire les émissions des automobiles, contribuant ainsi à réduire la pollution de l’air.

La polyvalence et les propriétés uniques du molybdène en font un élément essentiel dans plusieurs industries, et ses applications continuent de se développer à mesure que la technologie progresse. Sa capacité à améliorer les performances des matériaux dans des environnements soumis à des contraintes élevées, à des températures élevées et corrosives garantit son importance continue dans divers secteurs.

Distribution

D'occurrence répandue; le minéral de molybdène le plus abondant.

  • Des cristaux fins se produisent, aux États-Unis, à la mine Crown Point, lac Chelan, Chelan Co., Washington; et à la carrière de Frankford, Philadelphie, Pennsylvanie.
  • Au Canada, dans le district de Temiskaming et dans le canton d'Aldfield, Québec.
  • En Norvège, de Raade, près de Moss, et à Vennesla, près d'Arendal.
  • En Russie, dans les montagnes Adun-Chilon, au sud de Nerchinsk, Transbaïkal ; à Miass, monts Ilmen, monts Oural méridionaux; et dans le gisement de Slundyanogorsk, montagnes centrales de l'Oural.
  • En Allemagne, à Altenberg, Saxe.
  • Au Maroc, à Azegour, à 80 km au sud-ouest de Marrakech.
  • De Kingsgate et Deepwater, Nouvelle-Galles du Sud, Australie.
  • À la mine Hirase, préfecture de Gifu, Japon.
  • Dans la mine Wolak, Danyang, province de Chungchong, Corée du Sud.
  • Le polytype 3R se trouve dans la mine Con, Yellowknife, Territoire du Yukon; et au Mont Saint-Hilaire, Québec, Canada.
  • De la mine Yamate, préfecture d'Okayama, Japon.

Bibliographie

  • En ligneBonewitz, R. (2012). Roches et minéraux. 2e éd. Londres : DK Publishing.
  • Manuel de minéralogie.org. (2019). Manuel de Minéralogie. [en ligne] Disponible sur : http://www.handbookofmineralogy.org [Consulté le 4 mars 2019].
  • Mindat.org. (2019). Molybdenite: Mineral information, data and localities.. [en ligne] Disponible sur : https://www.mindat.org/ [Accessed. 2019].